L’huile d’olive, l’or qui coule en Crète

A l’époque des Minoens, la culture de l’olivier était déjà bien connue. Pendant des siècles, les Méditerranéens n’ont pas pu nier les propriétés nutritionnelles (assaisonnement), esthétiques (cosmétique), pharmaceutiques (cicatrisation des plaies, des brûlures et des corps desséchés) et autres de l’olive (éclairage, lubrification et bois de construction). Grâce à sa valeur nutritionnelle inégalée, l’huile d’olive a gagné une place parmi les 10 aliments les plus sains de la planète. Elle peut aussi vous aider à prévenir les maladies chroniques et vous offre un mécanisme de défense pour lutter contre le processus de vieillissement et le cancer. L’huile d’olive crée un bouclier de protection contre les infections, les inflammations et l’insuffisance hépatique. Elle agit comme un tonifiant pour le système cardio-vasculaire, digestif, nerveux et musculo-squelettique.

Jouktas, la montagne sacrée des Minoens, garde un œil vigilant sur le liquide doré cultivé à ses pieds. La culture se fait dans des oliveraies privées de partenaires hautement qualifiés. Il ne restait plus qu’à concevoir notre propre étiquette officielle.

 Elle est appelée Minoa Gi (terre minoenne) pour être en totale harmonie avec le paysage, la nature et l’histoire qui s’y rattache.